Parlons de Pluton

Fait que apparemment, ces jours-ci, nous en sommes à la fin de ce que les astrologues appellent « LE RETOUR DE PLUTON », c’est-à-dire que la planète/pas-planète/redevenue-planète Pluton fait un petit retour en arrière depuis le 20 avril dernier.

Ce RETOUR DE PLUTON (c’est comme un film d’horreur), en gros, indique une période où la vie nous bouscule, nous chavire jusque dans nos plus sincères convictions et projets. C’est une période où tout ce qu’on a échafaudé, dans certains cas, semble soudain se défaire et nous laisse dans la confusion. C’est le temps de réviser nos envies et de faire le ménage.

Autour de moi, plusieurs personnes m’ont dit que cet été fut clairement parmi les plus mouvementés qu’ils ont connus, que ce soit professionnellement ou émotionnellement. Je peux embarquer moi aussi dans le lot : ma vie depuis Pluton a été des plus bizarres.

Nous sommes maintenant en septembre : d’ici la fin du mois (les dates ne sont pas les mêmes partout…), cette période de flou et d’incompréhension devrait se terminer. J’avais donc envie de faire la liste de quelques leçons qu’on peut tirer du passage de Pluton (ou, plus généralement, du chaos) dans notre vie.

1. Le chaos est une énergie nécessaire.

Sans chaos, il n’y a pas de place pour la création. Nous sommes nés du chaos : combien de chromozomes confus, de spermatozoïdes égarés, d’éléments disparates ont constitué ce que nous sommes aujourd’hui? Du chaos naissent les idées : apprendre à accueillir ce chaos est une des premières étapes de l’acte de créer.

2. Le chaos est une occasion de réfléchir.

Devant cette intense confusion que la vie peut parfois créer, il est facile de s’écraser et « d’attendre que ça passe ». Mais le chaos est une énergie de création, non de répression. Ainsi, plutôt que de se rouler en boule en espérant que la vie ne nous voit pas (elle nous voit toujours, en passant), on peut profiter de ce chaos pour se questionner : qu’est-ce que je veux vraiment? Est-ce que ce projet, cette idée, me permettent de réaliser cette intention?

3. Du chaos naît la nécessité de faire le ménage.

Quand il y a tellement de traîneries dans une pièce qu’on n’arrive plus à s’asseoir, on doit se retrousser les manches et mettre de l’ordre. C’est la même chose dans nos vies. Ces périodes confuses où l’on avance à tâtons nous servent à connaître nos vrais alliés, et surtout, surtout, ce qui importe pour nous.

Mon passage dans le chaos m’a permis de faire renaître Saluer la mer de ses cendres, pour une raison très simple : je me suis rappelé que ça me faisait du bien. Et j’ai découvert que je tiens à prioriser les choses et les gens qui me font du bien, et à laisser aller le reste. J’ai également choisi d’affirmer, en plein coeur de ce chaos, qui j’étais professionnellement et de prendre le risque de me lancer dans cette aventure.

J’ai donc appris à trouver mes priorités, en cours de route, et surtout, à faire des choses pour moi. J’ai appris à m’apprécier au coeur même du chaos, et à affirmer ce qui me plaît et ce que j’ai envie de faire.

De votre côté, pouvez-vous dire que vous avez vécu votre RETOUR DE PLUTON cet été? Qu’avez-vous appris? Quelle utilité pouvons-nous accorder au chaos dans nos vies?

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s